Laurent Tapie défavorable à un retour de Full Tilt Poker en France ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Du nouveau dans l’affaire de Full Tilt Poker et il semblerait, une nouvelle fois, qu’un nouveau rebondissement vienne nuire au déroulement des opérations cernant le retour sur le web de la salle de poker en ligne. En effet alors que ces derniers temps toutes les déclarations émises à la fois par le Groupe Bernard Tapie et également celles du coté des dirigeants de Full Tilt Poker semblaient toutes aller dans le sens d’un accord qui aurait arrangé tout le monde, aujourd’hui des anciennes déclarations retrouvées du fils de Bernard Tapie sèment aujourd’hui le doute. Avant toute chose et pour rappel, aux dernières nouvelles la Groupe Bernard Tapie était convenu d’un accord avec le DoJ (Département of Justice) américain afin de rembourser les joueurs de poker non-américains inscrits sur Full Tilt Poker, et le DoJ quant à lui était censé assurer le remboursement des joueurs américains. Jusque là tout va bien et les choses semblaient enfin pouvoir s’arranger du coté des joueurs qui n’en pouvaient plus d’attendre confirmer le remboursement de leur argent toujours coincé sur le site fermé de l’ancien numéro 2 du marché des salles de poker en ligne mondiales.

Et bien tout récemment, une interview de Laurent Tapie publiée sur le Journal du Net en date du 10 octobre 2011 dernier vient d’être retrouvée par un membre du Club Poker, et cela semble remettre en cause l’idée d’un possible retour de full Tilt Poker sur les ondes français. En effet, à la question de savoir si Laurent Tapie envisagerait de demander une licence à l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux en Ligne) pour pourvoir proposer du poker en ligne de façon légal aux français amateurs de tables de poker virtuel, sa réponse laisse quelque perplexe : « Quand la France ne veut pas ouvrir un marché et qu’elle le fait en y étant contrainte, ça donne forcément une ouverture bidon, avec des conditions tellement difficiles que tous les opérateurs qui ont obtenu des licences en France y perdent de l’argent ». Alors bien que cela ne remette à priori pas en cause l’idée d’un remboursement des joueurs français anciennement inscrits sur Full Tilt Poker, le possible retour de la room de poker online en hexagone semble quelque peu compromis.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »