La sécurité des salles de casino sur le net en termes de transaction financière

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Depuis bien un an et demi aujourd’hui les salles de casino sur le net ont été légalisées par l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux en Ligne), et au delà des simples casinos en ligne c’est l’ensemble du marché des jeux en ligne français qui a été régularisé, comprenant ainsi les salles de poker en ligne, et également les salles de paris sportifs et hippiques en ligne. Cependant, bien avant l’intervention de l’ARJEL les salles casino sur le net sont apparues dès la fin des années 1990, et c’est notamment avec l’apparition d’un système de transaction financière sécurisé sur internet que cela a pu être possible.

De nos jours ce système a bien entendu très largement évolué en matière de sécurité, permettant ainsi aujourd’hui aux amateurs de casino en ligne de pouvoir jouer en ligne sans crainte particulière à condition bien sûr de choisir sa salle de jeu avec soin. Pour cela le choix le plus judicieux pour les joueurs français est de commencer par choisir un casino ayant été agrée par l’ARJEL. Quoiqu’il en soit, à partir u moment où il est question d’argent sur internet la question de la sécurité se posera toujours, qu’il s’agisse de casino sur le net, dans la mesure où les hackers sont toujours à la recherche de nouveaux moyens d’accéder aux informations confidentielles qui pourraient leur permettre de tirer un profit financier en piratant des informations bancaires.

Pour cela, de nombreux joueurs sur les salles de casino sur la net et autre plateforme de jeu en ligne ont recourt à des modes de paiement alternatifs comme par exemple Neteller ou Moneybooker. Concrètement, lors de son inscription sur un casino en ligne le joueur n’aura plus à entrer les cordonnées de son compte courant mais celui de sa carte Neteller (par exemple) qui s’apparent en fait à une sorte de porte monnaie rechargeable en ligne.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »