Casino sur le net : les nouvelles reformes de l’ARJEL

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Depuis que l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (ARJEL) a officialisé l’ouverture légale du marché des jeux de casino sur le net, poker en ligne, paris sportifs et hippiques en ligne, la majorité des opérateurs (tout jeu confondu) se sont plaint des conditions de taxation sur le marché français.

En effet, entres les casinos en ligne la concurrence est rude, et pour attirer sans cesse de nouveaux joueurs les salles de casino virtuelles sont obligées d’investir énormément en publicité et marketing, et surtout de proposer des offres toujours plus attrayantes aux amateurs  de jeux de casino sur le net. Cela ajouté aux taxes, il est souvent arrivé que le operateurs travaillent  à perte. Depuis le début du mois de septembre, il semblerait que l’appel des operateurs ait finalement été entendu par l’Autorité de Régulation de Jeux puisque nous avons appris qu’elle aurait remis au gouvernement un ensemble de recommandations visant notamment à la baisse de la fiscalité pour les casinos en ligne, salle de poker en ligne et salles de paris sportifs et hippiques en ligne.

Ces nouvelles mesures pourraient bien radicalement changer la face du marché des casinos sur le net, car s’ils parviennent à enfin tirer de bons profits de leur activité, ce sont certainement les joueurs qui ont bénéficieront au travers de nouvelles offres, ce qui pourrait contribuer à relancer l’engouement des joueurs pour les casinos en ligne. Par ailleurs, l’un des gros problèmes d’un marché non rentable pour les operateurs légaux est du coup de contribuer encore à faire du marché des salles de casino illégales, un marché bien plus attractif à la fois pour les operateurs, mais aussi pour les joueurs.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »