Poker en ligne : une médiatisation néfaste ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L’apparition sur le net des jeux en ligne tels que le poker en ligne, a à la base été faite dans l’illégalité la plus totale. Mais fort du succès rencontré par la discipline, tant sur le marché virtuel que physique, les annonceurs et chaines de télévision ont commencé à s’y intéresser. Ainsi en 2003, Partypoker (salle de poker en ligne) faisait sa première apparition télévisée sur la chaine Travel Channel. La salle était en fait mise en avant dans le cadre d’un spot de publicité visant à promouvoir le World Poker Tour. Fort de cette exposition télévisuelle, la salle de poker en ligne a bénéficié d’un afflux massif de joueur et est devenue la salle de poker en ligne numéro 1 aux USA. A partir de ce moment, Le DOJ (Department of Justice) a commencé à s’intéresser au poker, c’était le début des problèmes pour PartyPoker. En effet, quelques temps après la diffusion du fameux spot de pub, le DOJ adressa à l’ensemble des chaines de télévision et à la National Association of Broadcasters, un courrier d’avertissement rappelant la nature illégale du « gambling » (activité des opérateurs de jeux d’argent en ligne », et conseillant ainsi aux chaines de stopper toute publicité pour ce type d’annonceurs.

Un premier « mini Black Friday »
Cette affaire de jeu de poker qui prenait de plus en plus d’ampleur à la fois sur le net et à la télévision, a également commencé à attirer l’attention du FBI. Ainsi, en 2004 la sanction est tombée pour le propriétaire de Travel Channel, qui s’est vu saisi de 6 millions de dollars pour avoir diffusé les spots du World Poker Tour.

La riposte des salles de poker en ligne
Au bout d’un moment les salles ont décidé de prendre leur destin télévisuel en main, et ont commencé créer leurs propres programmes télévisés. Ainsi, 2005 fut l’année où les salles de poker en ligne ont investi plusieurs millions de dollars pour apparaitre régulièrement sur les chaines les plus regardées telles que Fox Sports Net and Comcast Corp.’s, NBC, ESPN. En plus de payer pour voir diffusés leurs spots de pub, les salles ont également acheté des espaces de diffusion plus longs pour pouvoir porter leurs émissions à l’écran. Le résultat ne s’est pas fait attendre pour ce coup gagnant, on a vu le poker paraitre de plus en plus à la télévision et les budgets de communication ont flambé. Depuis, avec le fameux « Black Friday » la situation s’est nettement détériorée, et de nombreux joueurs ont depuis quitté le territoire américain sur lequel il est devenu difficile de vivre du poker en ligne.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »